DEFINITION PORTUGAL 
Entrez le nom d'un château, d'une appellation, d'un vin ou d'un pays :
Loading


 
      ACCUEIL > LEXIQUE LETTRE P > PORTUGAL

Les Millesimes
Les meilleurs millésimes
à boire
La qualité des derniers
millésimes
La Vintage Code

L'actualité du vignoble

Les news

– BEAUJOLAIS : LE PLAISIR ASSURÉ

Le vignoble du Beaujolais L’appellation concerne en tout 72 communes et deux grandes zones la composent : – La première, située au sud du vignoble, s’inscrit ...

Lire plus

* L’ALSACE COMME ON L’AIME

 C’est un réel plaisir de suivre cette route des vins qui serpente à travers les collines du vignoble, au pied des pentes boisées des Vosges.   Le vignoble ...

Lire plus

– SUD-OUEST : LES VINS QUI COMPTENT ET LES AUTRES…

` Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom Prix d’Honneur Famille Albert (Labarthe) Karine Fitte et Hélène Archidec (Herrebouc) ...

Lire plus

L'accord des vins et des mets
A chaque plat, ses vins
A chaque vin, ses plats



La Newsletter
Les dégustations, les coups de cœur, l'actualité, chaque semaine 

Pour voir d'autres définitions, choisissez la première lettre du mot
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

portugal

Situé à l'extrémité occidentale de l'Europe, le Portugal se développe sur une bande côtière de 800 kilomètres face à l'océan Atlantique. Le climat, tempéré sous l'influence océanique, y assure des conditions très favorables pour la vigne, qui est cultivée depuis des temps immémoriaux.

Les premières zones de production (RD, Regiao Demarcada ou Région Délimitée; VR ou Vinho Regiao), en partant du nord, sont celles du Douro, des Vinhos Verdes et du Dao. Plus au sud se trouvent celles de Colares, Bucelas, Carcavelos et Setubal avec son Moscatel. Face aux côtes du Maroc, au sud de Gibraltar, se trouve l'île de Madère. Enfin, beaucoup moins importantes qualitativement, les régions vinicoles de Lamego Lafôes, Agueda, Barraida, Alcobaça, Torres Vedras, Ribatejo, Alentejo et Algarve sont les plus connues.

La région du Vinho Verde
Les bons rouges dégustés, de couleur intense, étaient très agréables, très frais en bouche, bien équilibrés, comme les blancs, qui sont vraiment remarquables avec les sardines fraîches que l'on mange au pays. Plus au nord, goûtez les réputés vins blancs de l'Alvarinho, issus du même cépage, à la fois secs, gras et onctueux, finement parfumés.

La région du Douro
C'est dans le nord-ouest du Portugal que depuis le temps des Romains on cultive la vigne d'une façon quelque peu différente de celle que l'on trouve partout ailleurs, où généralement, les ceps recouvrent complètement une surface qui leur est destinée, exclusivement rangés en formation militaire. Ici, la vigne pousse librement le long des arbres, atteignant parfois une hauteur assez importante (o enforcado) ou bien s'étend sur des fils de fer, formant ainsi de longues allées en tonnelles qui couvrent les chemins ou entourent les milliers de petites propriétés de cette région (ramadas ou latadas). Cette forme de culture rend le travail difficile car on doit parfois utiliser des échelles à trente échelons. Afin d'éviter ce problème, les vignes en enforcado ou en ramadas sont peu à peu remplacées par la forme en cruzeta (forme en croix) qui est le système le plus récent de la culture de la vigne, facilitant la mécanisation.

Une préférence pour les rouges, chauds et veloutés, et je vous conseille amicalement de prendre soin de les servir au moins à la température de la cave, voire un peu frais, si vous n'avez pas l'occasion de faire une sieste. Quelques bons vins blancs du Douro sont frais, légers et aromatiques, moins typés néanmoins. Non moins anecdotique, le fameux Muscat, qui se fait à Alijo et Favaios, fait avec la qualité “Moscatel Galego”. Dans la région de Lamego il y a une zone spécialement dotée pour la production de mousseux naturels comme le Vinho de Lamego.

Le Porto
L'histoire du Porto
L'Angleterre de la fin du XVIIe et début du XVIIIe e connaît une époque troublée par les influences contraires des Tories royalistes et des Parlementaires, rendue plus confuse encore par les éternelles querelles de religion. Guillaume III (dit Guillaume d'Orange), d'origine hollandaise, soutenu par les Parlementaires, débarque en Angleterre et fait fuir le roi en place Jacques II, qui se réfugie en France, auprès de Louis XIV (en 1688). Antipapiste et antifrançais, Guillaume III déclare la guerre à la France en 1689 (c'est la guerre de la ligue d'Augsbourg) et établit un blocus des marchandises françaises. Les Anglais se trouvent alors privés de leurs vins de Bordeaux dont ils sont friands. Pendant ce temps, le Portugal, sous le règne de Pierre II, reste incapable de produire des récoltes de céréales suffisantes à ses besoins, et son commerce de produits coloniaux, épices et sucre du Brésil, décline. Il se voit alors contraint à réduire ses achats extérieurs et à se rapprocher de l'Angleterre. En 1703 est signé un traité de commerce (le traité de Méthuen) qui favorise les échanges entre l'Angleterre et le Portugal. Ce fameux traité marque le début de la grande hégémonie commerciale anglaise, la Banque d'Angleterre est créée en 1694 par 40 marchands, et le Bureau de Commerce en 1696.

Le début de l'industrialisation de l'Angleterre et son dynamisme commercial vont être la cause de la ruine de l'artisanat portugais et du sous-développement des activités de manufacture qui semble intéresser l'Angleterre est le vin portugais. Un vin rude, fait, comme l'écrivait un historien, pour satisfaire l'Anglais flegmatique et carnivore... Une boisson âpre dont le seul mérite résidait dans son pouvoir à provoquer la stupeur. De surcroît, le vin portugais se voit doté d'un tarif préférentiel de droits d'accise à l'entrée en Angleterre : 7£ par tonne contre 55£ par tonne pour le vin français.

En Angleterre, les importateurs de vins, privés de vins français pendant quelques années, s'accommodent tant bien que mal de ce vin du Portugal, de qualité bien inférieure aux vins de Bordeaux. Ils décident alors de “fortifier” ce vin rude en ajoutant un peu d'eau-de-vie, selon un principe bien connu des navigateurs de cette époque, pour une meilleure conservation et pour éviter que le vin ne tourne en vinaigre. Un véritable centre de commerce de vins se développe dans la banlieue de Porto, à Vila Nova de Gaïa, sur les rives du Douro, le fleuve où sont acheminés dans les grandes barques à fond plat (barcos rabelos) les fûts (pipas) de vin en provenance des vignobles de l'intérieur du pays. De nombreux commerçants anglais, poussés par l'esprit d'aventure, attirés par le soleil brûlant du Portugal, les paysages sauvages, le vin généreux et les filles aux yeux noirs, abandonnent l'Angleterre pour s'installer à Porto. C'est une véritable colonie britannique qui s'organise autour de Vila Nova de Gaïa afin de dominer ce nouveau marché de vins portugais. Un demi-siècle plus tard, 75% des vins importés en Angleterre sont d'origine portugaise. Les Anglais, avec un goût prononcé pour tout ce qui est sucré, préfèrent le Porto doux et velouté qu'ils consomment en vin de dessert, sur un fromage ou en digestif. J'avoue qu'il est toujours flagrant, parfois gênant, de constater sur place ce qui sépare toujours les Anglais et les Portugais, qui ne se côtoient que très rarement, les premiers pratiquant parfois un snobisme archaïque.

Les raisins du Porto
Les principaux cépages donnant les raisins rouges sont dénommés : Alvarelhao, Bastardo, Casculho, Cornifesto, Donzelinho-do-Castelo, Malvasia, Mourisco, Tinto, Souzao, Tinta amarela, Tinta da barca, Tinta carvalha, Tinta francisca, Tinta cao, Tinta roriz et Touriga. Les raisins blancs sont fournis par les cépages Codega, Gouveio, Malvasia fina, Moscatel branco, Moscatel roxo et Rabigato.

L'élaboration du Porto
Le raisin est descendu du vignoble à la cave dans de grandes hottes portées par les “barracheiros” (porteurs). Récemment encore le raisin était foulé par les pieds des vendangeurs; à présent on emploie généralement des machines Ducellier qui égrappent, foulent et pressent le raisin. Le moût ainsi obtenu est renforcé par addition d'eau-de-vie pour 1/5° ou 1/6° de son volume total. L'alcool introduit tue les levains de la fermentation et interrompt ainsi la transformation du sucre en alcool. Selon le moment où aura été appliquée cette addition, le vin sera sec, doux ou liquoreux. Les fûts employés dans les “quintas” des montagnes ont une capacité de 25 à 250 hectolitres. On transvase ensuite le vin dans des fûts de 550 litres que l'on descend vers le Douro et on l'embarque dans des bateaux à fond plat dénommés “barcos rabelos”. Ceux-ci descendent le fleuve juqu'aux caves de Vila Nova de Gaïa, faubourg de Porto, où le vin est mis à vieillir. Le Porto mûrit lentement dans de petits tonnelets de bois spéciaux, dont la porosité favorise les processus d'oxydoréduction. Le taux annuel d'évaporation (environ 4 %) rend nécessaires de fréquents remplissages avec des eaux-de-vie du même âge que le vin lui-même. Le Porto peut être sec ou extra-sec (surtout le blanc), demi-sec ou doux (pour le rouge).

Les régions de Bairrada et de Dao
Aux côtés de quelques bons vins blancs mousseux produits en petite quantité (goûtez surtout l'Azul des caves do Barrocao), c'est ici que l'on trouve les meilleurs vins rouges portugais. Retenez le vignoble de Bairrada et celui de Dao.

Les vins du centre et du sud
C'est au centre et au sud du pays, pratiquement le long de l'océan, que sont concentrés la plupart des autres vignobles portugais, souvent source de gros rendements. Des vins rouges, rosés et blancs, ces derniers mousseux, secs, demi secs ou doux. On trouve de tout ici, du plus simple des vins au plus étonnant. Goûtez le Carcavelos.

Plus intéressant, exploité au nord de Lisbonne, le Moscate de Setubal. Le meilleur vin de cette région du Portugal méridional est incontestablement celui provenant du petit vignoble de Colares. Je n'ai pas été emballé par le vin blanc de Bucelas. Il en est de même pour les vins rouges provenant des région de Setubal (totalement dépersonnalisés, issus de cépages bordelais, un comble), Estremadura ou Ribatejo, au nord de Lisbonne. Passons donc, comme sur ceux de l'Alentejo, plus connue pour sa production de bouchons de liège, et l'Algarve, où il vaut mieux s'en tenir à la découverte de cette superbe région...

L'île de Madère
Avec le Porto, c'est l'autre grande spécialité du Portugal, mais il est vrai que le Vin de Madère est un vin mal connu, soit associé à la simple préparation de sauces alimentaires, soit dégusté négligemment, c'est-à-dire sous le signe d'une distribution de bas de gamme. C'est pourtant un vin liquoreux avec un degré d'alcool compris entre 18 et 20 degrés, dont les différents types se divisent en sec, demi sec, demi-doux et doux, qui peut réserver des surprises gustatives. Le Madère est donc aussi un vin à part entière, riche d'histoire, qui a plus de 500 ans d'existence. On l'appelait d'ailleurs au XVe siècle le “vin de la route vers l'Inde”, lorsqu'il était chargé à bord des caravelles portugaises qui partaient en Orient.

Il existe en réalité cinq types de Madère dépendant, pour la plupart, des cépages d'où ils proviennent, dont la couleur peut varier du jaune paille (rainwater) au doré (malmsey).

- Le vin Sercial est sec, léger, d'une couleur claire et délicatement parfumé.

- Le Malvazia est très doux, corsé, de couleur foncée qui tourne à l'ambre avec l'âge et d'un bouquet accentué.

- Le Verdelho et le Bual sont des types intermédiaires entre les deux premiers, le Verdelho se rapprochant davantage du Sercial et le Bual, plus doux, au nez intense, du Malvazia. On trouve également quelques très vieux vins sous la désignation de Solera.

Le raisin est récolté et pressé sur les coteaux escarpés du vignoble. On descend ensuite le moût jusqu'aux caves dans de petits barils de bois ou dans des outres de peau de chèvre. Il est alors versé dans des cuves spéciales dites estufas où il fermente à une température soigneusement maintenue de 50°C. Cette fermentation donne naissance d'abord au vinho claro, ensuite au vinho trasfudado qui, selon les années, peut être mis immédiatement en bouteilles. Il s'appelle alors Vintage et prend sa place dans des soleras. Dans ces rangées superposées de fûts, il est graduellement mélangé à des vins qui sont plus âgés. La garantie d'origine est assurée par l'Institut du Vin de Madère qui exige l'apposition d'un sceau sur les bouteilles quand le vin est mis en bouteilles à Madère.

 

Guide des vins
Millesimes
Guide des vins
Vinovox
Millesimes
Vins du Siècle
Millesimes
Ideevins
Millesimes
Guide du terroir

Tout ce qu’il faut savoir sur le vin 
Les grands principes des accords mets vins​

Les principaux cépages
La vigne et les sols
L'Anthologie du vin
L’élaboration des vins
Acheter son vin au juste prix

Le vocabulaire du vin

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Les vins du monde
Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Espagne, Italie, Uruguay, Bulgarie, Californie, Chine, Chypre, Grande-Bretagne, Grèce, Nouvelle-Zélande, Roumanie, Slovénie, Suisse, Tunisie, Turquie, Canada, Chili, Japon, Liban, Portugal

L'encyclopédie mondiale du vin
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Les alcools
L’Armagnac

Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac




Guide des Vins © Patrick Dussert-Gerber et Société Malta - Reproduction interdite - Mentions légales - dussert@guidedesvins.com