DEFINITION TOURAINE 
Entrez le nom d'un château, d'une appellation, d'un vin ou d'un pays :
Loading


 
      ACCUEIL > LEXIQUE LETTRE T > TOURAINE

Les Millesimes
Les meilleurs millésimes
à boire
La qualité des derniers
millésimes
La Vintage Code

L'actualité du vignoble

Les news

– BEAUJOLAIS : LE PLAISIR ASSURÉ

Le vignoble du Beaujolais L’appellation concerne en tout 72 communes et deux grandes zones la composent : – La première, située au sud du vignoble, s’inscrit ...

Lire plus

* L’ALSACE COMME ON L’AIME

 C’est un réel plaisir de suivre cette route des vins qui serpente à travers les collines du vignoble, au pied des pentes boisées des Vosges.   Le vignoble ...

Lire plus

– SUD-OUEST : LES VINS QUI COMPTENT ET LES AUTRES…

` Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom Prix d’Honneur Famille Albert (Labarthe) Karine Fitte et Hélène Archidec (Herrebouc) ...

Lire plus

L'accord des vins et des mets
A chaque plat, ses vins
A chaque vin, ses plats



La Newsletter
Les dégustations, les coups de cœur, l'actualité, chaque semaine 

Pour voir d'autres définitions, choisissez la première lettre du mot
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

touraine

Géologiquement, la Touraine appartient au Bassin parisien : au cours des ères géologiques, cette grande cuvette a été comblée par des sédiments marins ou continentaux qui se sont transformés en couches de roches sédimentaires. D'une parcelle à l'autre, on passe de zones argilo-sableuses à des zones sablo-argileuses, de terres argilo-calcaires à des terres de sable, d'argile et de silex. Dans ce vignoble, la typicité s'associe à un rapport qualité-prix régulièrement remarquable. Le plaisir des arômes, le fruité des rouges, la fraîcheur des blancs secs, la suavité des moelleux… tout concourt au plaisir du vin. En rouge, trois appellations sortent du lot, Chinon, bien sûr, où la race rejoint une vraie typicité, puis Bourgueil et Saint-Nicolas-de-Bourgueil, où l'on se rend aussi bien compte de l'expression de ces terroirs de tuffeau et de graviers. La race du Cabernet franc s'exprime parfaitement sur ces terroirs variés d'argile ou de silex, où le tuffeau croise les Perruches ou les Aubuis. Les moelleux sont superbes, en Montlouis comme à Vouvray.

L'histoire des vins de Touraine
En 990, les premières vignes apparues à Bourgueil furent celles d'une abbaye bénédictine. Ces moines produisaient des crus renommés comme “le Clos de l'Abbaye” et “le Grand Clos”. Fiers de leurs vins, les religieux établissaient une garde lors des vendanges, de crainte que leur vin ne soit trop bu.
Un autre moine au nom célèbre, saint Martin, évêque de Tours, fonda, en 372, le monastère de Marmoutier, et planta la première vigne de Vouvray sur les coteaux surplombant l'abbaye.
Non loin, célèbre par ses vignes, l'abbaye de Fontevrault l'est aussi par les tombeaux qu'elle abrite : Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre, Éléonore d'Aquitaine, sa femme, Richard Cœur de Lion, l'un de leurs fils. Comme en Anjou, la région a voulu ainsi remercier le roi d'Angleterre d'avoir aimé ses vins, et de les avoir fait apprécier dans son royaume.

Les sols des vignobles de Touraine
Selon les degrés d'érosion et d'évolution des coteaux, on peut trouver les types de sols suivants :
- Les “Bournais”, riches en limon, dérivés de l'argile à silex et de sables miocènes. Ce sont des terres froides et plutôt humides qui sont peu utilisées pour la culture de la vigne.
- Les “Perruches”, argilo-siliceuses, aptes à porter la vigne. Elles conviennent plus particulièrement à la production de vins rouges (Touraine).
- Les “Bournais Perrucheux”, sols intermédiaires entre ceux précédemment décrits.
- Les “Aubuis”, terres argilo-calcaires, chaudes, perméables et fertiles, qui recouvrent les roches calcaires de “tuffeau” turonien. Elles conviennent particulièrement à un cépage comme le Chenin (Vouvray, Montlouis).
- Les “Varennes”, sols des vallées constitués d'alluvions modernes. Ils permettent, sur des parties sableuses, un bon épanouissement de la vigne (Chinon, Bourgueil).
Située en zone septentrionale, la région de Touraine subit beaucoup les influences océaniques. Hivers doux, fortes gelées exceptionnelles côtoient des débuts d'automne généralement beaux sous lesquels les cépages les plus tardifs arrivent aisément à maturité.

Il faut noter que la notion de millésime garde tout son sens dans cette région : en effet, l'importance de l'ensoleillement et de la pluviométrie varie beaucoup selon les années et les vins peuvent être fort différents.

Les vins d'appellation Touraine
L'aire d'appellation couvre 5 000 ha sur 146 communes (blancs, rouges et rosés confondus), sur une grande variété de sols : “Aubuis” (argilo-calcaire), “Perruches” argiles à silex, sables ou graviers légers, sables sur tuffeau.

- Touraine rouge
Ils sont issus des cépages suivants : Gamay noir à jus blanc, Cabernet franc, Cabernet-Sauvignon, Cot, Pinot Meunier, Pinot Gris, Pineau d'Aunis. Le rendement à l'hectare est de 60 hl. Les Touraine rouges se caractérisent par leur légèreté et leur fruité. Ils peuvent également être vinifiés en primeurs uniquement à partir du cépage Gamay. Parfois ce cépage est associé au Cabernet et au Cot pour donner le Touraine “Tradition”.
Touraine-Amboise. Réparti de part et d'autre de la Loire, le vignoble s'épanouit sur 200 ha de sols caillouteux ou sableux (rouges, rosés et blancs confondus). Il produit 10 000 hl dont 75 % de vins rouges. Les cépages utilisés pour les vins rouges, comme pour les rosés, sont le Cot (ou Malbec), le Gamay, le Cabernet, parfois le Grolleau pour les rosés. Mariage de ces trois cépages, la cuvée “François Ier” a une bonne aptitude à la garde. rendement des vins rouges et rosés : 55 hl/ha. Les sables siliceux mêlés d'argile et de calcaire conviennent au cépage Chenin à partir duquel sont élaborés les Touraine-Amboise blancs (60 hl/ha).
Touraine-Mesland. L'appellation (200 ha de vignoble) s'étend sur la rive droite de la Loire. De par sa situation, ce terroir bénéficie d'un climat semi-océanique. La production annuelle est d'environ 8 000 hl de rouges et rosés et 2 000 hl de blancs. Les sables et les graviers de silex de quartz constituent un terroir de prédilection pour les vins rouges.

- Touraine rosé
Comme pour les autres types de vins, les sols très variés : “Aubuis” (argilo-calcaire), “Perruches” (argiles à silex), sables ou graviers légers, sables sur tuffeau permettent aux différents cépages de s'exprimer pleinement. Les Touraine rosés sont élaborés principalement à partir des cépages suivants : Gamay, Cabernet franc, Cot (ou Malbec). Plus localement, on peut également employer plusieurs cépages assemblés dont le Pineau d'Aunis et le Grolleau. rendement : 60 hl/ha.
Touraine-Azay-le-Rideau

Le vignoble de l'AOC s'étend sur 150 ha (8 communes) répartis sur les deux rives de l'Indre. La vigne est plantée sur des sols argileux (argile à silex), argilo-calcaires ou des sables éoliens. Les vins rosés sont issus de cépages différents : Grolleau (60 % minimum), Gamay, Cot ou Cabernet.
Touraine-Mesland L'appellation produit surtout des rosés secs issus du Cabernet, du Gamay et du Cot, qui tiennent leur délicatesse des sables granitiques très argileux recouvrant le tuffeau. Le Gris de Touraine-Mesland est un rosé obtenu à partir du Gamay. Une vinification spécifique (les grappes sont pressées juste après leur récolte, sans macération préalable) lui donne un bouquet minéral particulier.

- Touraine blanc sec
Les vins obtenus sont secs en général, parfois demi-secs ou moelleux, selon l'ensoleillement. Les vins proviennent des cépages suivants : principalement Sauvignon, mais également Chenin blanc (ou Pineau de Loire), Menu Pineau et Chardonnay (ce dernier dans la limite de 20 % de l'encépagement).

Le vignoble de l'AOC Touraine-Azay-le-Rideau s'étend sur 150 ha (8 communes) répartis sur les deux rives de l'Indre. La production annuelle est de 2 000 hl dont les deux tiers en vins blancs, un tiers en vins rosés. Le rendement est de 55 hl/ha pour les vins blancs comme pour les vins rosés. La vigne est plantée sur des sols argileux (argile à silex), argilo-calcaires ou des sables éoliens. Les vins sont issus du cépage Chenin blanc. Les Touraine-Mesland blancs sont obtenus à partir du cépage Chenin blanc, parfois agrémenté de Sauvignon et de Chardonnay. Le Chenin blanc trouve sa véritable expression sur les terroirs de craie et d'argile à silex.

Touraine mousseux
Ne peuvent prétendre à l'AOC “Touraine mousseux” que les vins blancs, rouges et rosés produits sur l'aire d'appellation Touraine.

 

Guide des vins
Millesimes
Guide des vins
Vinovox
Millesimes
Vins du Siècle
Millesimes
Ideevins
Millesimes
Guide du terroir

Tout ce qu’il faut savoir sur le vin 
Les grands principes des accords mets vins​

Les principaux cépages
La vigne et les sols
L'Anthologie du vin
L’élaboration des vins
Acheter son vin au juste prix

Le vocabulaire du vin

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Les vins du monde
Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Espagne, Italie, Uruguay, Bulgarie, Californie, Chine, Chypre, Grande-Bretagne, Grèce, Nouvelle-Zélande, Roumanie, Slovénie, Suisse, Tunisie, Turquie, Canada, Chili, Japon, Liban, Portugal

L'encyclopédie mondiale du vin
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Les alcools
L’Armagnac

Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac




Guide des Vins © Patrick Dussert-Gerber et Société Malta - Reproduction interdite - Mentions légales - dussert@guidedesvins.com