Bien comprendre mes classements 
Entrez le nom d'un château, d'une appellation, d'un vin ou d'un pays :


 

> Bien comprendre mes classements
Editorial
Ce qu'il faut savoir cette année : le terroir et le prix

Les Millesimes
La qualité réelle
des derniers millésimes,
2020 à 2009
Région par région,
les meilleurs millésimes
à boire aujourd'hui
La Vintage Code

Acheter son vin
au juste prix
Carte des Vignobles
Le Top Vignerons de l'année



Accords vins mets
A chaque plat, ses vins
A chaque vin, ses plats


Les news

* Le grand art de Chablis

La région de chablis Ce territoire (4 850 ha) résulte d’une délimitation de l’Institut national des appellations d’origine (Inao). Mais en fait, il résulte ...

Lire plus

* Bordeaux : les incontournables sont dans Vins du Siècle

BLAYE COTES-DE-BORDEAUXCHATEAU PONT LES MOINESPropriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la ...

Lire plus

– Champagne : les incontournables font partie des Vins du Siècle

AYCHAMPAGNE GOSSETLa continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs Président d’honneur du Syndicat National des Producteurs ...

Lire plus

La Newsletter
Les dégustations, les coups de cœur, l'actualité, chaque semaine 

Bien comprendre mes Classements

Les Classements, les coups de cœur
 

Les Classements évaluent les meilleurs rapports qualité-prix-plaisir de ce Guide. Ils tiennent compte de tous les producteurs : vignerons, négociants et caves coopératives. Ils sont ouverts à tous.

Les vins classés correspondent aux vins dégustés dans l’année

 
Les Premiers Grands Vins

Ce sont les grandes réussites et les meilleurs rapports qualité-prix-typicité de l’année. Seuls les vins dégustés et sélectionnés y sont présents.

Le sommet, même il s’agit de ne plus “comparer” l’image de marque mais une réelle et très grande régularité qualitative. Aux côtés de crus historiques, d’autres atteignent des sommets, grâce à un savoir-faire et un rapport qualité-prix indéniable. Confer Éditorial.

Par exemple, les prix peuvent varier varient de 1 à 20 (de 15 à 300 €, et plus) entre deux “Premiers Grands Vins”. Cela ne remet pas en cause le vin le plus inaccessible financièrement (et encore), parfois la “mode” ou le “marketing” aidant. Un vin très cher n’est pas obligatoirement un critère de qualité, ou en tout cas de meilleure qualité qu’un autre.

C’est le plaisir et la typicité qui comptent, et un prix cohérent, avant l’étiquette. Il en est de même pour les grandes cuvées de Champagne. Des vignerons en élèvent de superbes à prix très doux, correspondant souvent au prix des cuvées “de base” de grandes maisons...

En fait, les “références” d’antan ont de plus en plus de mal à être justifiées, comme des crus “classés ou déclassés officiellement” selon des procédés qui engendrent la perplexité (c’est le cas à Saint-Émilion, confer Éditorial). Beaucoup d’argent est en jeu, l’un expliquant -hélas- cela... Bref, il y a beaucoup trop de vins français (médocains ou libournais en tête, mais aussi en Languedoc et en cuvées de prestige champenoises) dont le prix ne passe plus. Beaucoup de ceux-là ne sont plus dans le Guide, d’autant plus que le “lissage” et l’homogénéisation du goût fait que l’on n’arrive plus à départager “à l’aveugle”, comme nous le faisons, un vin à 80 € d’un autre... à 15 €... un Saint-Julien d’un Bordeaux Supérieur, un Pessac-Léognan d’un Pauillac... Un comble !

Même si nos Classements récompensent les meilleurs rapports qualité-prix-typicité de l’année, la plupart des producteurs retenus sont suivis depuis longtemps, ce qui permet de se faire une véritable idée de la régularité qualitative. C’est la seule chose qui compte pour pouvoir juger tel ou tel cru, et ne pas se laisser prendre par une cuvée spécialement “arrangée”. De rares vins dégustés récemment sont classés en tenant compte des deux ou trois derniers millésimes, et leur évolution viendra conforter ou non leur place actuelle.

Un “grand” vin, ou plutôt un vin digne de ce nom, typé, marqué par un terroir, se mesure uniquement sur son potentiel d’évolution, sa régularité qualitative, même dans des millésimes délicats ou difficiles à maîtriser comme 2017, 2013, 2011, 2007 ou 2003. Et chaque région ne réussit pas le même millésime de la même manière. Ces critères sont aussi la base de ces Classements, qui tiennent compte de l’évolution des millésimes précédents et peuvent être remis en cause par la qualité des prochaines cuvées et des prix. On l’aura compris, ce sont les grands “coups de cœur” de nos dégustations pour la sélection de ce Guide.

 

Les Classements ne sont pas figés et ont une hiérarchie interne

 

Tous les Classements des sites www.guidedesvins.com et de www.millesimes.fr sont actualisés en permanence, selon les dernières dégustations, et tiennent compte du rapport qualité-prix-typicité. Les vins sont évidemment très difficilement “comparables”, les Classements ne font donc que les situer les uns par rapport aux autres, selon l’évolution des millésimes et de leur prix de vente.

Il est impératif de suivre la hiérarchie interne de chaque classement, les premiers des Premiers Grands Vins étant “supérieurs” aux autres Premiers, même si, notamment en Champagne, les catégories sont très proches selon les cuvées.

Il faut donc bien sûr tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand cru, sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre cru, moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix est excellent. Cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). C’est le cas dans toutes les régions et surtout en Champagne.

Les Classements se veulent donc le reflet d’une situation globale dans une appellation, qui tient compte de paramètres fondamentaux : typicité des crus, caractéristiques propres, qualité des vinifications et de l’élevage, homogénéité et régularité qualitative des cuvées, évolution des millésimes, politique qualitative des propriétaires, rapport qualité-prix… Les absents le sont quand les dégustations effectuées n’ont pas été suffisantes pour pouvoir situer le vin, le but n’étant pas d’en oublier volontairement.

Un grand vin, en soi, cela n’existe pas : il n’y a que les vins racés, et le plaisir. C’est une histoire de goût, de moment, d’humeur, de partage, d’expérience. Se faire plaisir avec un Pauillac, un vin Corse, un grand rosé de Provence, un Sancerre qui sent le silex, un Puligny suave ou un Chablis minéral, un Gevrey-Chambertin qui sent la griotte, un Côte-Rôtie qui peine à se dévoiler, un Morgon marqué par sa prune, un Pomerol par la truffe ou un Saumur-Champigny qui fleure la violette, un Pessac-Léognan chaleureux comme un Champagne qui sent sa “craie”... la liste est longue. C’est cela, le vin : le plaisir d’accéder à cette spécificité territoriale unique, rien d’autre.

Chaque Classement est propre à une région

Intrinsèquement, les vins ne sont pas les mêmes. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire de véritable comparaison avec tel ou tel autre.

Aucun Classement n’est donc à comparer avec un autre, et il ne doit pas y avoir de rapprochement entre une région ou une autre. On se doute bien qu’un Premier Grand Vin Classé de Chinon n’est pas au même niveau qualitatif qu’un Premier Grand Vin Classé de Saint-Estèphe. C’est au sein d’une même région ou appellation qu’il faut situer les vins. On peut décliner les exemples et on aura compris qu’un Beaujolais Classé n’est pas à rapprocher d’un Pomerol au même niveau dans son Classement propre, idem pour un Sancerre et un Puligny-Montrachet, un Bandol et un Vosne-Romanée, un Minervois d’un Pauillac...

Les Classements sont © Malta et Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite.

 

Les classements ne peuvent et ne doivent pas être confondus ni comparés avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin”, ou n’importe quel autre terme, et ne remettent bien sûr pas en cause les classements officiels qui peuvent exister.

 

Guide des vins
Millesimes
Guide des vins
Vinovox
Millesimes
Vins du Siècle
Millesimes
Ideevins
Amour du vin
Amour du vin

Tout ce qu’il faut savoir sur le vin 
Les grands principes des accords mets vins​

Les principaux cépages
La vigne et les sols
L'Anthologie du vin
L’élaboration des vins
Acheter son vin au juste prix

Le vocabulaire du vin

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Les vins du monde
Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Espagne, Italie, Uruguay, Bulgarie, Californie, Chine, Chypre, Grande-Bretagne, Grèce, Nouvelle-Zélande, Roumanie, Slovénie, Suisse, Tunisie, Turquie, Canada, Chili, Japon, Liban, Portugal

L'encyclopédie mondiale du vin
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Les alcools
L’Armagnac

Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac




Guide des Vins © Patrick Dussert-Gerber et Société Malta - Reproduction interdite - Mentions légales - dussert@guidedesvins.com